© 2017, by Alice Boivinet

Tous droits réservés @ Cheminement Équivalences

FOLLOW US:

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

Comment choisir son Université ?

par Alice Boivinet, dernière mise à jour: décembre 2018

 

 

Six Universités offrent une formation en droit québécois de premier cycle dont vous trouverez les coordonnées au bas de cet article. Que vous ayez opté pour un parcours d’équivalences universitaire ou professionnel, il vous faudra choisir votre future Université. Pour cela, plusieurs critères sont à considérer :

  • La localisation 

 

L’un des premiers critères à envisager est probablement l’endroit où vous souhaitez étudier, et donc certainement résider.

 

Seules quatre villes regroupent lesdites six Universités disposant d'une faculté de droit québécois : Il s’agit de Montréal, Québec, Sherbrooke et Ottawa.

 

C’est Montréal qui rassemble le plus d’Universités puisque quatre d’entre elles y possède un campus : l'Université de Sherbrooke, l’Université MGill, l’UQAM et l’Université de Montréal.

 

Attention, si certaines Universités en question disposent de plusieurs campus, les cours de droit que vous devrez suivre ne sont surement pas dispensés dans tous les campus d'une même Université. Il vous appartient donc de vous renseigner avant de soumettre une demande d’admission. Par exemple, l’Université de Sherbrooke possède un campus à Longueuil, accessible par le métro de Montréal, mais la faculté de droit n’y dispense que des cours de 2ème cycle.

 

De plus, sachez qu'il n’est actuellement pas possible de suivre son parcours d’équivalences en enseignement à distance.

 

 

  • La langue d’enseignement 

 

Puisque le Canada est officiellement bilingue, il est important de vous décider quant à la langue dans laquelle vous souhaitez recevoir l’enseignement et subséquemment être évalué. Plusieurs stratégies peuvent d’ailleurs s’appliquer : vous pouvez considérer qu’étant francophone, il vous sera plus facile d’étudier dans cette langue et d’avoir de bonnes notes, en revanche, vous pouvez également estimer qu’étudier en anglais est une opportunité inouïe d’améliorer drastiquement votre niveau dans cette langue et de devenir bilingue, et inversement. À vous d’y réfléchir !

 

Au Québec, la majorité des Universités proposent un enseignement en français. C’est le cas de l’Université de Laval, l’Université de Sherbrooke, l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal (UQAM). En revanche, l’Université McGill ne dispense que des cours en anglais. L’Université d’Ottawa dispense des cours dans les deux langues, mais en fonction du programme, vous n’aurez peut-être pas le choix. Ainsi, les cours de la licence en droit civil sont dispensés en français.

 

 

  • Le coût des études

 

Un autre critère décisif est certainement le coût de l’enseignement. En raison du statut des Universités au Québec, ces frais varient d’une Université à l’autre. Il serait trop complexe de vous détailler ici l’ensemble des frais de scolarité pratiqués par chaque Université.

 

Toutefois, sachez qu’il vous faut d’abord considérer la catégorie d’étudiants dans laquelle vous vous situez : selon que vous êtes citoyen canadien résidant au Québec ou non, résident permanent, étudiant international, étudiant exempté de frais supplémentaires, le montant de vos frais de scolarité pourra varier du simple au quintuple.

 

Notamment, certains étudiants, en fonction de leur nationalité, peuvent être automatiquement exemptés des frais supplémentaires fixés pour les étudiants internationaux. C'est notamment le cas des étudiants de nationalité française qui paieront les mêmes droits que les étudiants canadiens hors québec.

 

Vos frais de scolarité, qui sont payables par session, varient en fonction du nombre de cours auxquels vous choisissez de vous inscrire.

 

  • Le type d’enseignement 

 

Le droit québécois se caractérise par un système mixte influencé par deux traditions juridiques : la tradition civiliste et la common law. Ainsi, si l’essentiel du droit privé est essentiellement de tradition civiliste, issue du Code napoléonien français de 1804, le droit public et le droit criminel notamment relèvent de la common law.

 

 

L’Université d’Ottawa possède deux facultés de droit : une en common law et une en droit civil. La faculté de droit de l’Université McGill propose une approche qu'elle nomme transsystémique  résultant pour ceux qui y suivent tout leur premier cycle en un double diplôme à la fois en droit civil et en common law. Cette double compétence est très appréciée de la communauté juridique, montréalaise en particulier. Quant à toutes les autres Universités, elles s’inscrivent davantage dans une tradition civiliste.

 

Cependant, à titre informatif, la majorité des matières étudiées lors de la formation professionnelle à l’École du Barreau est plus proche de la tradition civiliste.

 

 

  • Leur taux de réussite aux examens du Barreau

 

Si les autres ordres professionnels ne fournissent aucun élément de réponse, l’École du Barreau publie chaque année des statistiques combinées sur les taux de réussite des étudiants en fonction de leur origine universitaire. Ces statistiques qui ne peuvent évidemment pas résumer la qualité des différents enseignements de chacune des Universités peuvent toutefois éclairer un étudiant en quête de critères de choix.

 

Les dernières statistiques disponibles concernent l’année de formation professionnelle 2017-2018 : Ainsi, à la suite des évaluations finales régulières et de reprise des étudiants qui ont choisi de faire l’école en quatre mois : les taux de réussite sont de 85,60 % pour l’Université de Sherbrooke, 79,65 % pour l'Université de Montréal, 76,92 % pour l’Université de Laval, 75,86 % pour l’UQAM, 75,00 % pour l’Université McGill et 62,64 % pour l’Université d’Ottawa.

 

Toutefois, il est très important de noter que les étudiants en provenance du Comité des Équivalences du Barreau du Québec sont exclus de ces statistiques.

 

 

  • Les dates d’admission 

 

Les six Universités n’admettent pas les nouveaux étudiants à toutes les sessions. Aussi, le choix de l’Université peut également se fonder sur votre volonté de commencer vos cours à une époque particulière. Les admissions sont toujours possibles à l’automne. En revanche, l’admission à la session d’hiver ou à la session d’été est beaucoup plus rare et ce, d’autant plus pour les étudiants internationaux.

 

Dans le cas d’une soumission de demande d’admission, il vous appartient de faire très attention aux dates limites. Elles sont indiquées de manière évidente sur chaque site internet ou dépliant, mais les dates limites relatives aux candidatures d’étudiants internationaux sont souvent plus éloignées. Il existe d’ailleurs toujours une page consacrée aux étudiants internationaux qu’il est souhaitable de consulter avant toute chose.

 

 

  • L’offre de cours 

 

En tant qu’étudiant étranger en parcours d’équivalences, l’offre de cours proposée par la faculté de droit de chaque Université est pratiquement indifférente puisque les cours que vous allez suivre sont essentiellement des cours de base. Cependant, la fréquence de l'offre des cours peut avoir également son importance. Quelques Universités ne proposent certains cours qu'une fois par an, ce qui peut contraindre quelque peu votre souhait de parcours.

 

Outre la répartition annuelle des cours, vous aurez probablement le choix pour quelques-uns des cours à suivre. Si vous avez des préférences et tenez absolument à suivre certains cours en particulier, vous pouvez vous assurer que ce cours est dispensé par la faculté choisie mais aussi que vous y aurez accès en tant qu’étudiant en parcours d’équivalences. En effet, en raison du contingentement du programme en droit qui règne au Québec, certains cours ne vous seront peut-être pas accessibles.

 

Sachez quand même qu'il existe une autre bonne solution consistant à faire une demande auprès de votre Université pour suivre quelques cours dans une autre Université par l'intermédiaire du programme CREPUQ.

Cela nécessitera toutefois l'approbation de votre responsable de programme ainsi que de celui de l'Université distante sélectionnée.

 

 

  • L’horaire des cours 

 

Selon la façon dont vous souhaitez suivre les enseignements, certaines universités peuvent davantage vous intéresser que d’autres. En effet, si vous comptez travailler à temps plein et étudier parallèlement, une université qui propose pratiquement l’ensemble du cursus en cours du soir, telle que l’Université de Montréal, peut être le meilleur choix. En revanche, si vous allez étudier à titre d'activité principale, il peut être pénible d’avoir cours seulement le soir. Il vous sera alors nettement plus agréable de privilégier une Université qui vous permettra d’étudier en journée et de profiter de vos soirées.

 

 

  • L’obtention d'un diplôme

 

Le suivi de cours en équivalences conduira ou non à l'obtention d'un diplôme. Si vous avez opté pour un parcours universitaire, vous obtiendrez alors, sous réserve de succès, le Baccalauréat en droit. Pour ceux qui ont choisi un parcours d'équivalences professionnelles, à notre connaissance, seule l'Université de Montréal leur confère un diplôme, celui du certificat en droit.

 

Ce détail peut avoir son importance, outre pour votre fierté personnelle, notamment pour des raisons d'immigration.

 

Le Baccalauréat vous aidera à obtenir un permis post-diplôme ainsi que la résidence permanente dans le cadre du programme d'expérience québécoise (PEQ) pour les diplômés. Le certificat vous permettra d'obtenir un permis de travail post-diplôme, mais pas d'aide pour le processus de la résidence permanente car il ne constitue pas l'obtention d'un grade.

 

Là aussi, tout dépend de votre situation personnelle!

 

 

*   *

*

 

Les diplômes ouvrant droit à l’admission aux parcours Barreau, Notariat ou Huissier sont les suivants :

 

Baccalauréat en droit de l’Université de Laval :

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

 

Baccalauréat en droit de l’Université de Montréal :

Registrariat, Admission, Droits de scolarité
Pavillon J.A.-DeSève
2332, boul. Édouard-Montpetit, 3e étage
Montréal (Québec) H3T 1J4

 

Baccalauréat en droit de l’Université du Québec à Montréal (UQAM):

Pavillon J.A.-DeSève
 Local DS-R110 (rez-de-chaussée)
 320, rue Sainte-Catherine Est
 Montréal (Québec)  H2X 1L7

 

Baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke :

Service des admissions

2500, boulevard de l'Université
Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

 

Licence en droit de l’Université d’Ottawa :

Service des admissions
Pavillon Tabaret
75, avenue Laurier Est
Ottawa (Ontario) K1N 6N5

 

Bachelor of civil law de l’Université Mc Gill:

Service des admissions

 Pavillon Chancellor Roy

3644, rue Peel

Montréal (Québec) H3A 1W9

 

*   *

*

 

En tous les cas, vous pouvez également garder à l'esprit que, si vous n'optez pas pour les équivalences universitaires, vous pouvez très bien suivre des cours dans plusieurs universités en même temps. Il ne vous en coutera pas vraiment plus cher, si ce n'est le coût de chaque demande d'admission et cela vous permettra encore plus de flexibilité!