© 2017, by Alice Boivinet

Tous droits réservés @ Cheminement Équivalences

FOLLOW US:

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

Faut-il absolument obtenir une évaluation comparative de ses études effectuées hors Québec?

par Alice Boivinet, dernière mise à jour: décembre 2018

L'évaluation comparative des études effectuées hors du Québec est un document émis par le Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion. Cette évaluation établit une comparaison entre les diplômes que vous avez obtenu dans d'autres provinces canadiennes ou à l'étranger et le système éducatif québécois.

 

Le Ministère insiste sur son site internet sur le fait qu'il ne s'agit que "d'une opinion d'expert émise à titre indicatif [ayant] pour objectif  de faciliter l'accès à l'emploi ou à la formation des personnes qui ont étudié à l'extérieur du Québec".

En ai-je vraiment besoin ? - Alors que ce sont encore des frais supplémentaires, vous vous demandez si vous en avez réellement besoin ? On pourrait dire que cela dépend justement de vos diplômes. Par exemple, en raison de la présence de nombreux français au Québec, le système universitaire français est assez bien reconnu et il n'est pas très compliqué pour les juristes français d'établir leur niveau d'études tant face à un employeur qu'à une université. Aussi, ce n'est probablement pas nécessaire pour eux d'en faire la demande, alors que pour les juristes issus de pays dont le système universitaire est moins connu à l'étranger ou dont les diplômes sont moins similaires à ceux du Québec, l'obtention d'une évaluation comparative pourra aider les employeurs à considérer leur cv à leur juste valeur.

 

Cela étant, il faut que vous sachiez que certaines entreprises mais surtout la fonction publique municipale, provinciale et fédérale exigent des candidats étrangers qu'ils fournissent systématiquement en même temps que leur candidature, une évaluation comparative de leurs diplômes, sans quoi leur dossier sera considéré comme incomplet et rejeté. C'est donc par exemple le cas de la Ville de Montréal, mais ce n'est jamais le cas des cabinets d'avocats. Aussi, selon vos projets professionnels, une évaluation comparative se justifie ou non.

 

Enfin, sachez que la Chambre des huissiers de justice du Québec et la Chambre des Notaires recommandent l'obtention d'une évaluation comparative, ce qui peut les aider lors de leur évaluation de votre dossier auprès de l'Ordre. Là encore, ce n'est qu'une recommandation. À vous de décider selon la complexité de votre parcours!  

 

Quoi qu'il en soit, vous pouvez faire votre demande avant de vous installer au Québec mais vous pourrez aussi la faire plus tard, si le besoin s'en fait sentir dans le cadre de nouveaux projets. Par contre, prenez en considération qu'une demande nécessitera un peu d'organisation et de temps !

 

Diplômes concernés - Seules sont évaluées les études dont le programme et l’établissement d’enseignement sont reconnus. De même, l'évaluation ne porte que sur les diplômes validés. il n'est pas nécessaire de fournir des relevés de notes. Dans le cas où vos diplômes sont dans une langue différente de l'anglais ou du français, il vous faudra les faire traduire par un traducteur reconnu.

 

Procédure - Pour formuler une demande d'évaluation comparative auprès du Ministère, il vous faudra envoyer un dossier composé du formulaire de demande, d'une copie d'une pièce d'identité, des documents à évaluer certifiés conformes par une autorité compétente et le paiement des frais.

 

Votre demande doit ensuite être transmise à :

Direction de l'enregistrement et de l'évaluation comparative
Suivi - Évaluations comparatives
285, rue Notre-Dame Ouest, 4e étage
Montréal (Québec)  H2Y 1T8
CANADA

Frais - En 2019, le coût actuel d'une demande d'évaluation comparative est de 117,00 $.

 

Délai de traitement - En 2018, le traitement d'un dossier complet prend en moyenne 7 semaines. En revanche, vous recevrez dans un délai de 15 jours ouvrables, le Ministère s'engage à vous remettre un accusé de réception de votre demande.

 

Traitement prioritaire - Dans le cas où vous avez besoin d'obtenir plus rapidement votre évaluation comparative pour un emploi, vous pourrez demander à bénéficier du traitement prioritaire. Il vous faudra alors appuyer votre demande de traitement prioritaire d'une lettre d'un employeur, d'un centre local d'emploi ou d'un organisme de réglementation.

 

Recours - Dans le cas où vous seriez en désaccord avec l'évaluation comparative émise ou en cas de refus d'évaluation, vous disposerez d'un délai de six mois pour obtenir des explications sur l'analyse de votre dossier ou demander une nouvelle analyse, sans garantie.